18/05/2013

Selous- suite

La seconde fois que nous avons pris le bateau, c'était pour savourer un lunch royal sur les eaux du fleuve Rufiji. L'impression "Out of Africa" est là à 200%

Selous Feb 2013 243.jpg

Mais le Selous, cela reste surtout et d'abord un immense parc où l'on rencontre toutes sortes d'animaux. Au milieu des impalas, girafes, éléphants, hyènes et autres koudous, ce sont les chiens sauvages (lycaons vous dirait grand papa, qui vient du grec.....je vous passe la suiteRigolant) qui nous ont le plus amusés. Une famille avec plusieurs jeunes a croisé notre route et ils s'en sont donnés à coeur joie dans les flaques, jouant à celui qui attraperait l'autre par la queue (ça reste des chiens...)

Selous Feb 2013 051.jpg Selous Feb 2013 053.jpg Selous Feb 2013 064.jpg 

Selous Feb 2013 108.jpg Selous Feb 2013 206.jpg Selous Feb 2013 220.jpg

Selous Feb 2013 018.jpg Selous Feb 2013 024.jpg Selous Feb 2013 039.jpg

Même après 6 ans sur les pistes d'Afrique, on ne se lasse pas de découvrir la vie à l'état sauvage. On observe, sans faire de bruit les animaux les plus craintifs et on regarde ceux qui ont des dents de la taille d'un couteau de cuisine avec toujours un peu d'apréhension... Mais entre ces moments intenses, on a toujours l'occasion de se relaxer, que ce soit au lodge ou lors des pauses improvisées au milieu de la brousse pour prendre un café ou un rafraichîssement (toujours après avoir vérifié qu'il n'y a pas de grand chat autour !!! Clin d'œil)

Selous Feb 2013 004.jpg Selous Feb 2013 088.jpg Selous Feb 2013 091.jpg

Selous Feb 2013 118.jpg Selous Feb 2013 135.jpg Selous Feb 2013 237.jpg

Mais même les meilleures choses ont une fin et c'est avec un peu de nostalgie et une grosse envie de revenir qu'on quitte le Selous et son merveilleux camp de Siwandu (qu'on recommande à tous ceux qui veulent visiter le Selous...) A bientôt

Selous Feb 2013 239.jpg Selous Feb 2013 293.jpg

10:50 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

20/04/2013

Selou le Selous ?

Alors, on ne va pas ré-expliquer en détail que le Selous est un des plus grands Parcs naturels au monde, bien loin devant les fameux Ngorongoro, Serengeti et autres célébrités... Sa particularité est de s'étendre le long de la rivière Rufiji et de même recouvrir le delta de cette rivière qui se jette dans l'Océan Indien.

 Avec nos visiteurs (Mamy et Grand-Papa), nous avons décidé de repartir vers ce coin de Tanzanie que nous n'avions plus vu depuis 2009 ou 2010. Et bien entendu, au Selous, le fun c'est les safaris en bateau où on explore les lacs à la recherche de crocodiles, hippopotames et autres animaux qui viennent au fleuve pour se désaltérer.

Nous sommes partis deux fois sur les eaux durant notre séjour. La première fois en fin d'après midi au moment où les animaux viennent boire avant la nuit et notre première rencontre fût celle d'un crocodile qui essayait ( et arrivait à) d'avaler un poisson presque plus gros que lui.

Selous Feb 2013 105.jpg

Au fil de la promenade, différents capitaines se sont succédés à la barre, nous emmenant tantôt à babord, tantôt à tribord.

Selous Feb 2013 173.jpg Selous Feb 2013 189.jpg Selous Feb 2013 174.jpg

Et après quelques heures de navigation, nous avons accosté sur les berges du Lac pour changer d'activité. C'est ici que nous allons enfin répondre à la grande question que beaucoup se posent: "Que fait Grand-Papa depuis qu'il est retraité ?" Et bien la réponse est simple: " Il pêche" Enfin, non, c'est juste ici, sous le soleil des Tropiques qu'il se laisse aller au farniente, soit dit en passant, on l'a tous imité.

Selous Feb 2013 143.jpg Selous Feb 2013 153.jpg Selous Feb 2013 150.jpg

Comme vous vous en doutez, on a pas attrapé grand chose mais on a eu droit à un magnifique coucher de soleil en rentrant au camp...Ca valait bien tous les poissons du monde

Selous Feb 2013 182.jpg

Notre deuxième sortie sur le bateau, c'était pour......

...la deuxième partie de ce récit

12:44 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/03/2013

California dreamin'

Une fois de plus, retour sur les plages du Sud (South Beach) pour fêter l'anniversaire d'Alix.Rigolant

Comme toujours, le séjour commence par une scéance de surf (enfin bodyboard plutôt) dans les rouleaux de l'Océan Indien. Cela a toujours des airs "d'Alerte à Malibu", avec Pamela Andersson et David Hasselhof en moins (quoique, quand votre serviteur est sur la plage) Cool

TZ Jan 2013 154.jpg TZ Jan 2013 156.jpg TZ Jan 2013 159.jpg

Seconde activité, un peu de pêche à la ligne. Heureusement, on avait amené de quoi se restaurer car la prise n'était pas à la hauteur de nos espérances. Surtout pour aussi nourrir Oli et Ella, les filles de Nick et Kira, propriétaires de la maison qui nous avaient invités à les re-joindre pour le week-end. Mais tous les pêcheurs du dimanche vous diront que la taille de la prise importe peu.

TZ Jan 2013 175.jpg TZ Jan 2013 179.jpg TZ Jan 2013 194.jpg

Après tout cela, il était grand temps de célébrer dignement les 10 ans de notre grande fille. Au programme, le traditionel souffler de bougies sur un superbe gâteau préparé par Sylvaine. Bon anniversaire Alix !

TZ Jan 2013 216.jpg TZ Jan 2013 220.jpg

 

09:18 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/03/2013

C'est pas pire à Myde

On vous avait abandonné la dernière fois alors que nous quittions Louxor pour Le Caire. Entretemps il y a eu ce terrible accident de montgolfière à Louxor...comme quoi il ne faut pas être au mauvais endroit au mauvais moment. Nous compatissons bien entendu avec les familles des victimes de ce drame et espérons que la lumière soit faite sur les causes de cet accident pour permettre à cette activité de reprendre dans des conditions de sécurité optimale.

Bon, donc, après les temples et autres monuments de la Moyenne Egypte, nous avons pris la direction du Caire.

Le Caire est une ville aux multiples facettes, avec d'abord et avant tout une taille gigantesque: 10 Millions d'habitants. Il y a la partie du centre-ville (que nous avons évité puisque les médias rapportaient toujours un certain niveau de tension près de la Place Tahir) avec ses grattes-ciel, les quartiers populaires (dont certains à forte connotation chrétienne), le quartier d'Héliopolis (construit par le Baron Empain, un Belge!) avec ses villas Art Déco, et puis surtout en bordure de la ville sur le plateeau de Gizah, le site des Pyramides.

Nous avons commencé notre visite un peu plus au Sud, passant d'abord par Memphis (ex-capitale de l'Empire) et Saqqarah où la Pyramide du roi Djoser est le premier exemplaire connu. Autour de ce monument funéraire élevé à la gloire du Roi par son architechte Imhotep, il ya aussi un grand stade où le Pharaon devait plusieurs fois durant son règne prouver qu'il était toujours en mesure de régner en accomplissant plusieurs tours en courant (on devrait peut-être réinstaurer cela pour nos gouvernements Clin d'œil). A noter, la structure "en degrés" de la Pyramide.

Egypt Dec 2012 315.jpg

Nous avons ensuite pris le chemin du site majeur, les 3 pyramides de Kephren, Mikerinos et Kheops. Plus sophistiquées, celles-ci étaient construites avec une surface "lisse" car recouvertes de pierres de parement. Malheureusement, cela ne vaut plus la peine d'y aller car Xavier, Corentin et Alix ont emporté les pyramides:

Egypt Dec 2012 326.jpg  Egypt Dec 2012 324.jpg Egypt Dec 2012 325.jpg

Profitez donc bien de cette dernière photo avec vos serviteurs et les pyramides à leur place originale

Egypt Dec 2012 329.jpg

Après cela, il nous restait à rendre hommage au Sphynx, mi lion, mi-homme. Certainement une des plus belles pièces de sculpture au monde. A ne pas rater, le spectacle son et lumière où le Sphynx s'anime pour vous raconter l'histoire des Pharaons.

Egypt Dec 2012 343.jpg

Voilà, il est déjà temps de clôturer ce chapitre, Bruxelles nous attend déjà après ce séjour en Egypte.

 

 

 

06:17 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/02/2013

Voler au-dessus des Rois....

On reprend le fil de nos aventures....

Vous vous souvenez qu'on vous avait laissé au moment où aux petites heures du matin, un bateau nous faisait traverser le Nil ? Et bien ce bateau nous amenait au point de départ des montgolfières qui survolent le Vallée des Rois.

La vallée des rois est une région d'Égypte située sur la rive occidentale du Nil à la hauteur de Thèbes (aujourd'hui Louxor). La vallée est formée d'une faille dans la chaîne montagneuse qui débouche sur la vallée du Nil. Son nom arabe de Biban el-Moulouksignifie « les deux portes des rois » en référence aux portes qui fermaient jadis les tombeaux.

La vallée des rois est connue pour abriter les tombes souterraines de nombreux pharaons du Nouvel Empire, mais elle abrite également les tombeaux de certaines épouses et enfants de pharaons, ainsi que celles de nobles dont les pharaons ont voulu récompenser la valeur.

 

280px-ValleeDesRois.JPG

C'est donc dans le jour naissant que nous avons embarqué dans la nacelle qui pouvait emmener 25 personnes (!!) pour cette première expérience. 

Egypt Dec 2012 106.jpg Egypt Dec 2012 110.jpg

Un peu anxieux au début, on se laisse vite emporter par la magie de glisser dans les air sans bruit si ce n'est le souffle du brûleur qui nous propulse vers le haut une fois de temps en temps. Et de là-haut, bien évidemment, la vue est superbe...On vous recommande sans hésitation cette activité si un jour vous êtes à Louxor.

Egypt Dec 2012 145.jpg

Après un atterrissage qui reste un moment "sportif" (on est en position accroupie dans la nacelle en se tenant aux cordages ad-hoc et on sent le ballon toucher terre puis racler le sol jusqu'à ce que les "aides" l'attrapent et l'immobilisent) même si notre pilote Hassan était un vrai pro, nous sommes enfin aller visiter ces tombeaux de la Vallée des Rois. Le plus impressionant est le temple de la Reine Hatchepsout à l'entrée de la Vallée. C'est un édifice majestueux élevé par cette femme de Pharaon qui à la mort de celui-ci décida que leur fils n'était pas encore prêt et qu'elle ferait bien l'interim...au point de se faire représenter en homme dans l'imagerie de l'époque.

Egypt Dec 2012 241.jpg Egypt Dec 2012 250.jpg 

Egypt Dec 2012 259.jpg Egypt Dec 2012 279.jpg

Bon vous allez me dire que quand on voit Sylvaine avec son koffiah, elle semble devenir égyptienne et préparer la même chose? Faut-il se méfier ? Clin d'œil

Après avoir visiter quelques tombes richement décorées de la Vallée des Rois, on reprend le chemin d'El Gouna avec déjà dans la tête la prochanie étape qui va nous emmener au Caire et aux.... Pyramides...

 


07:48 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/02/2013

Egypt forever....

Cette fois-ci, on change de coin sur le continent africain. En fait, on va suivre le Nil (blanc) :on passe du Lac Victoria où il prend sa source, traverse l'Uganda, le Soudan et arrive dans le pays dont il a fait l'histoire et la prospérité: l'Egypte.

C'est en effet au pays des Pharaons que nous avions décidé de déposer nos valises en ce mois de Décembre. Il faut bien dire que les informations qui nous parvenaient via la télévision nous inquiétaient un peu mais finalement, des amis qui connaissent bien le pays nous avaient clairement dit que nous ne devions pas renoncer à notre projet de voyage. 

Donc le 15 décembre, c'est un Boeing 777 d'Egyptair qui nous a déposé sur le tarmac de l'aéroport du Caire. Après une courte pause, nous reprenions un vol pour Hurghada sur les côtes de la Mer Rouge et nous atteignions El Gouna, notre lieu de résidence.

On parlera plus tard d'El Gouna, mais aujourd'hui, on va se concentrer sur la partie culturelle du voyage. A partir de El Gouna, nous sommes partis visiter Louxor et Karnak ainsi que la Vallée des Rois. Sur le retour, nous nous sommes arrêtés au Caire pour visiter Saqqarah, Memphis et Gizeh. 

Commençons donc par Karnak. Karnak est un site touristique composé de plusieurs temples et situé en Égypte, sur la rive droite du Nil, au nord de la ville de Louxor, à proximité du village d'El-Karnak. Le complexe qui s'étend sur deux kilomètres carrés regroupe plusieurs temples principalement réunis en trois enceintes . La plus grande de ces enceintes renferme le temple le plus imposant, celui d'Amon, qui faisait l'objet du culte le plus intense de ce site. Karnak était relié à un autre temple d'Amon situé plus au sud à Louxor, l'antique Thèbes, par une chaussée rectiligne de près de trois kilomètres de longueur et bordée de sphinx.

Nous sommes arrivés à Karnak avec le soleil couchant. C'est un moment merveilleux avec des jeux d'ombre et de lumière qui redonne vie à ces pierres vieilles de plus de 4000 ans. 

 

Egypt Dec 2012 004.jpg      Egypt Dec 2012 010.jpg

Nous avons ensuite continué notre route vers Louxor où le temple s'est révélé à nous sous un éclairage qui le rendait majestueux et qui nous a fait ressentir toute la puissance de la civilisation égyptienne

Egypt Dec 2012 065.jpg     Egypt Dec 2012 037.jpg

Le lendemain aux aurores, nous partions à l'aventure. Les yeux encore tout endormis, nous prenions un petit déjeuner rudimentaire sur un bateau qui nous faisait traverser le Nil et nous partions pour...

Egypt Dec 2012 071.jpg

......(à suivre)......

 

Egypt Dec 2012 037.jpg

 

 


 


08:30 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2012

Un peu de tout....

Dans ce post, on va vous montrer un peu de tout.... Un peu de tout ces petits moments de plaisir, de fou-rire... Un peu de ces souvenirs qu'on aime partager.

On commence par le défilé de mode d'Alix et ses copines, Reem et Emilie. En puisant dans la garde-robe de notre miss, les filles ont fait un défilé digne du catwalk de Dior ou Cardin...bon, on ne vous raconte pas le rangement qui a suivi... c'était aussi du grand art.

 

IMG-20120928-00079.jpg

IMG-20120928-00081.jpg

 IMG-20120928-00078.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut continuer avec la marshmallow party...C'est quoi ? Ben les marshmallows on appelle ça des guimauves en français...ou "des lards" à Liège Clin d'œil Alors pourquoi party ? Ben parcequ'à la fin d'un BBQ, c'est un délice de se mettre autour des braises pour faire fondre ces marshmallows...Enfants admis uniquement bien entendu.

Shamallows 008.jpg

Shamallows 009.jpgShamallows 001.jpg

 On passe ensuite à la Halloween Party endiablée pour les filles. Sorcières, zombie, fantôme, diable et autres revenants s'étaient donnés rendez-vous pour jouer à se faire peur... Un fameux tableau de "petits monstres"

Halloween 2012 001.jpg    Halloween 2012 006.jpg

Et pour finir un petit clin d'oeil avec cette enseigne glanée sur le bord de la route... Je ne suis pas entré pour voir ce qu'on y vendait....

six_shop.jpg




 

 

 

 

17:20 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

18/11/2012

Hakuna matata

On ne le dira jamais assez... Comme dans beaucoup d'endroits, à Dar, la zone sur-excitée et sur-encombrée du centre-ville n'est qu'à un jet de pierre d'un endroit où le tumulte et le bruit n'ont pas droit de cité. Après avoir traversé avec le ferry l'entrée du Port, on se retrouve à Kigamboni, et c'est un autre monde. C'est là qu'on trouve les plus belles plages de Dar: South Beach. Quel autre endroit pour aller passer un week-end de détente ? Les plus assidus à ce blog se souviendront d'une visite antérieure à ce bout de Paradis: Chaza Mwamba. On ne se lasse pas de cette maison ouverte sur l'océan où l'on entend le bruit des vagues venir mourir sur les rochers. Cette fois-ci, un passager (clandestin) nous accompagnait: Max. Vous avez certainement déjà entendu parler de notre mascotte en Tanzanie, arrivé dans la famille alors qu'il était encore un tout petit chiot. Et bien aujourd'hui, c'est un gros toutou qui en a profité pour découvrir les joies de la plage

Chaza Mwamba Sept 2012 013.jpg      Chaza Mwamba Sept 2012 076.jpg

Et il n'y a pas que le chien qui a profité de la plage. Le team d'"Alerte à Malibu" était aussi sur les rangs, prêt à affronter les déferlantes de l'Océan Indien. On se serait cru dans un remake de Point Break.

 

Chaza Mwamba Sept 2012 028.jpg

Chaza Mwamba Sept 2012 034.jpg

 Chaza Mwamba Sept 2012 016.jpg 

Attention, champions, de Biarritz, Hawai et autres Malibu, la relève est assurée....

Toutes ces activités ont provoqué une grosse fatigue...mais cela c'est le sujet de notre prochain post....

16:45 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/11/2012

Bye-bye Ruaha

Suite (et fin) de nos aventures au Ruaha.

On vous avait laissés sur une tribu de carnivore....On vous rassure, ce n'était qu'une mise en scène. En effet, parmi les moments très appréciables en safari, il y a la pause café où l'on s'arrête en pleine nature (mais pas près des lions, crocos et autres bestioles svp) pour siroter un bon café avec un biscuit...donc les affamés n'en sont pas réduits à ronger les os....

Ruaha 2012 128.jpg

   Ruaha 2012 130.jpg

Ruaha 2012 184.jpg

Ruaha 2012 187.jpg

Fort heureusement, pendant ces pauses, le chauffeur éteignait la machine infernale dont était équipée notre jeep. Quelle machine infernale ? Et bien on vous explique : le Parc du Ruaha est infesté de mouches tsé-tsé (et au passage, on tue une légende: toutes le mouches tsé-tsé ne sont pas porteuses de la maladie du sommeil. C'est comme les moustiques et la malaria, il n'y en a qu'un petit pourcentage qui sont infectés...mais bien se protéger quand même). Donc, il faut repousser ces gentilles bestioles sinon on passe son temps à se faire piquer (un peu comme un taon). Le moyen le plus simple (et écologique!!!) employé en safari est de faire brûler une bouse d'éléphant dans une boîte métallique accrochée à l'arrière de la jeep. Les éléphants digèrent très peu l'herbe qu'ils ingurgitent. Leurs bouses sont donc pleines de "paille" et cela brûle (et fume) très bien...et vu la taille, avec une bouse vous en avez pour un momentRigolant. Evidemment, cet appendice de notre jeep est très vite devenu le sujet de conversation préféré des enfants sous l'appellation: "la boîte à caca"....

Ruaha 2012 188.jpg

Passés ces détails pratiques, nous en revenons à nos amis les animaux. Hormis les lions mentionnés plus haut, nous avons rencontrés d'autres animaux dans le parc: girafes, singes, dik-dik, koudou, éléphants, hippopotames, crocos, etc. Ci-cessous, nos amis le chacal, les vautours et la famille éléphant.

Ruaha 2012 216.jpg

Ruaha 2012 217.jpg

Ruaha 2012 147.jpg

Mais il est déjà temps de plier bagages et nous repartons en laissant nos amis du Ruaha à leur tranquilité bien méritée. Le décollage du petit avion de la piste en terre pour nous ramener à Dar clôture les aventures de la famille Lesoinne au Ruaha.

Ruaha 2012 256.jpg

 

 

 

 

 

06:50 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/10/2012

Charubu

Kezako Charubu ????? 

Si je vous dis simba, ça tout le monde comprend. Après avoir vu le Roi Lion, I, II et peut-être III, tout le monde sait maintenant que le mot swahili pour lion, c'est simba....Donc, maintenant, quand le guides de safari repère le Roi des animaux, il ne le signale plus à ses collègues en disant simba (sinon, l'excitation grimpe tout de suite de 200 % dans le groupe de touristes), mais il utilise charubu qui veut dire... moustaches en swahili....

Donc aujourd'hui, je vais vous parler des charubu, euh pardon, des lions du Ruaha.

Tout commence par notre première sortie du camp où, après quelques minutes, nous trouvons la famille Lion en plein festin

      Ruaha 2012 195.jpgRuaha 2012 167.jpg      Ruaha 2012 162.jpg 

Mais soudain, on voit une lionne s'approcher; l'air de rien (elle fait même pipi sur un buisson- 1° photo) elle s'intéresse à la nourriture des convives du festin en cours. Elle est bientôt rejointe par un autre lion, puis d'autres lionnes, c'est finalement deux hordes de 10 à 12 individus qui sont devant nous.

 Ruaha 2012 103.jpg  Ruaha 2012 107.jpg  Ruaha 2012 111.jpg

Et après un ou deux rounds d'observations, c'est l'affrontement. Dans un bruit de tonnerre, les 2 groupes s'entrechoquent. Il y a plus de rugissements que de coups de griffes mais le résultat est saisissant au point que Corentin et Alix se réfugient sous les sièges de la jeep. Finalement, les assaillants sont repoussés et nos amis reprennent leur festin

Ruaha 2012 112.jpg

Mais il semblerait que toute cette viande a donné des idées à d'autres "animaux" car voilà que nous nous retrouvons aussi avec 3 nouveaux carnassiers

Ruaha 2012 180.jpg  Ruaha 2012 183.jpg

On vous racontera dans le prochain épisode de quelle race ces animaux bizarres sont...

 

 

 

  

20:03 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/09/2012

Grrrrrrrr.....ruaha

Encore un titre-énigme....Pas d'idée ????Incertain

Bon, je vous mets sur la voie...Daktari ??? Toujours pas ??? Allez, la première partie, c'est le rugissement du roi des animaux et Ruaha, cest...

Le parc national de Ruaha (en anglais Ruaha National Park) est un parc national du centre de la Tanzanie. C'est le deuxième plus grand du pays, derrière le Serengeti. Il tire son nom de la rivière Ruaha qui le traverse.

 

400px-Ruaha_National_Park_Panorama.jpg

C'est vers ce sanctuaire naturel que nos envies de dépaysement du début du mois de juillet nous ont amenés. 

Départ de Dar-es-Salaam et première surprise, c'est le Pilatus VIP qui nous attend. Résultat, durée du trajet diminuée de moitié et confort digne d'un nabab du pétrole...

Pilatus.JPG

Arrivée au Ruaha et transfert vers le camp de Jongomero (www.selous.com/jongomero-camp)

Le Ruaha, c'est un parc très peu fréquenté (3000 visiteurs par an) et immense (le camp le plus proche de Jongomero est à ... 100 kms).

On loge à Jongomero sous tente, au bord de la rivière de sable Jongomero, les terrasses des tentes donnat directement sur la rivière. Pas besoin d'aller loin pour voir les animaux. Soudain, le feuillage bruisse de l'autre côté de la rivière de sable et apparaît Jumbo.

Ruaha 2012 081.jpg   Ruaha 2012 022.jpg

Ruaha 2012 029.jpg

Comme dans tous les lodges, on prend ses repas sur la terrasse ouverte vers la nature...et pendant ce temps, d'autres individus sont aussi occupés à prendre leur repas sur leur terrasse.

Ruaha 2012 078.jpg   Ruaha 2012 085.jpg

Mais ça c'est pour la suite de cette histoire dans le prochain post....

 

 

 



18:43 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/09/2012

Brrrrrrrrrrrrrr

On a tous déjà eu un frisson en découvrant un mille-pattes ou autre insecte déambulant sur le mur ou même étouffé un cri de surprise lorsqu'une souris nous passe sous les pieds...alors, imaginez-vous face à un serpent...

Ruaha 2012 006.jpg

Bon c'est vrai que ce n'est pas non plus un python ou un cobra royal mais comme a dit Mouna : "un serpent c'est un serpent".

En fait c'est bien Mouna qui a été surprise de voir ce reptile essayer de se faufiler sous la porte d'entrée alors qu'elle revenait de la cuisine

Ruaha 2012 004.jpg

Deuxième surprise quelques minutes plus tard quand un deuxième confrère essayait d'emprunter la même voie

Ruaha 2012 003.jpg

Dans les 2 cas, la solution a été la même: aux cris de Mouna, le garde est arrivé et avec une machette a "coupé"(sic) le serpent dans son élan...

Ruaha 2012 002.jpg

Et y avait même pas de quoi se faire un sac à main...... Cool

17:34 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/06/2012

Le spectacle des otaries aura lieu à 13h

On continue sur notre périple dans le Serengeti. 

Comme expliqué dans notre post précédent, nous avions décidé cette fois-ci d'entamer notre périple via le couloir ouest du Serengeti. C'est une partie très verte car la rivière Grumeti arrose toute la vallée. Et quand on dit arrose, ce n'est pas exagéré puisque lors de notre séjour, nous avons eu droit en soirée à des orages de derrière les fagots dont les trombes d'eau avaient gonflé la rivière à un point que l'eau passait au-dessus des ponts, forçant les touristes à rebrousser chemin et chercher abri dans un lodge voisin....

Rien de tout cela, nous étions logés dans le luxueux Serena Kira Wira Tented Camp, un merveilleux endroit perché sur le dessus d'une colline où 28 "tentes" permettent d'admirer les plaines du Serengeti. Ces "tented camps" sont bien loin du "camping" pour baroudeur. Les tentes sont souvent montées sur des plate-formes sur pilotis et l'intérieur, digne d'une chambre d'hôtel 5 étoiles. La déco du Kira Wira est plutôt "Old England", on s'attend à croiser Karen Blixen dans Out of Africa. Mais il est aussi doté de tous les raffinements: bar pour prendre un bon café au retour du safari ou un cocktail en soirée, piscine pour se dépoussiérer après quelques heures sur  les pistes...

Kira Wira.jpg

Mwanza & Serengeti 230.jpg

Kirawira_Tented_Camp_pool.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'hôtel, c'est bien, mais ce n'est pas le plus important dans un safari. Et c'est là que le titre de ce post se justifie. Dans le Serengeti, on pourrait un peu avoir l'impression d'être dans un zoo tant la population animale est importante. Nous avons vu à peu près tous les animaux de l'encyclopédie Larousse, section Afrique, sauf les rhinocéros...mais, phacochères, impalas, girafes, léopards, suricates, hippopotames, éléphants, chacals, hyènes, lions et autres crocos étaient au rendez-vous à chaque tournant..

Mwanza & Serengeti 114.jpg

Mwanza & Serengeti 129.jpg

Mwanza & Serengeti 030.jpg

 

 

 

 

 

Mwanza & Serengeti 038.jpg

Mwanza & Serengeti 074.jpg

Mwanza & Serengeti 106.jpg

 

 

 

 

 

Et au milieu de toute cette vie sauvage, on a aussi l'occasion de se prendre pour Indiana Jone, comme lors de la traversée de cette passerelle au-dessus de la rivière mais...attention aux nageurs quelques mètres plus bas...

Mwanza & Serengeti 144.jpg

Mwanza & Serengeti 097.jpg

Mwanza & Serengeti 100.jpg

 

 

 

 

 

Voilà, il est déjà temps de retourner vers Dar-es-Salaam, bye-bye les animaux....

 

 

 

 

 

 

07:19 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/05/2012

Serengeti for ever...

Un des endroits les plus connus de la Tanzanie reste le Parc du Serengeti.

Voyons ce que Wikipedia en dit:

Le parc national du Serengeti est un grand parc national situé au nord de la Tanzanie (Afrique de l'Est) qui s'étend sur14 763 km2. C'est le second parc animalier d'Afrique ; environ quatre millions d'animaux dont plus de 400 espèces d'oiseaux y sont présents. Il est surtout connu pour ses deux migrations annuelles de millions de gnouszèbres et gazelles de Thomson.

C'est donc vers ce zoo grandeur nature que nous nous sommes envolés pour le week-end de Pâques. En fait c'était notre 2° visite au Serengeti après celle de 2009 où nous avions traversé toute la Tanzanie, passant par Lushoto, Moshi, Arusha, Karatu et le célèbre Ngorongoro pour atteindre notre destination après 1200 km de route pas des plus tranquilles...

Cette fois, changement de programme, on prend l'avion pour Mwanza (coin gauche supérieur de la carte ci-dessous, près du Lac Victoria), et on rentre dans le Serengeti par le Western Corridor, le long de la rivière Grumeti qui va se jeter dans le lac. 

220px-Parks_Tanzania.svg.png

Lors de notre arrivée à Mwanza, notre chauffeur Steven nous attend avec une vraie jeep de safari avec le toit qui s'ouvre et tout et tout...

Mwanza & Serengeti 263.jpg

Et nous voici parti pour une nouvelle découverte de nos amis les animaux sauvages. Première étape, un petit stop pour se dégourdir les jambes le long de la rivière....mais attention, on est pas tous seuls. Envie d'aller piquer une tête dans la rivière ?

 

Mwanza & Serengeti 044.jpg

Mwanza & Serengeti 051.jpg

Mwanza & Serengeti 055.jpg

 

 

 

 

 

Bon, ben finalement, on est mieux perchés sur la jeep pour les observer, toutes ces petites Rigolant bêtes

Mwanza & Serengeti 104.jpg

 

 

 

16:41 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

13/05/2012

Chaza Mwamba

Comme vous l'avez certainement lu dans un des posts précédents, Dar-es-Salaam est coupée à son extrémité Sud par l'entrée du Port. On ne peut accéder à l'autre rive que via une route qui contourne celui-ci ou en utilisant les services de ferry dont nous avons aussi publié certaines photos par le passé. Depuis des années, un projet de pont est en discussion pour permettre de traverser ce "goulet" d'entrée au port mais...pas sur que ce soirt vraiment pour tout de suite....

kigamboni.JPG

Soit, cette situation fait le bonheur de certains puisque du fait de cette "isolation", la côte au Sud de Dar est très peu développée si on la compare avec celle du Nord où les hôtels se succèdent aux résidences privées. Là, les petits villages de pêcheurs s'étalent sur des kilomètres de plage blanches et désertes....

IMG_4902.jpg

Vous avez certainement déjà compris que toute cette introduction nous amène à encore parler d'un peiti paradis où nous avons été recharger nos accus le temps d'un week-end. L'endroit s'appelle Chaza Mwamba, le rocher des huitres, en référence aux rochers qui bordent la plage sur le côté nord de la maison. Celle-ci est une maison de plage ouverte sur la mer où la brise s'engouffre et vous apporte les embruns rafraîchissants. On y prend le petit déj dans le bruit des vagues qui viennent mourir sur la plage 

IMG_4939.jpg

IMG_4943.jpg

Et bien sûr, c'est un terrain idéal pour tous les jeux de plage, nos "mecs" jouant le remake de Hawaai Police d'état, Alix et sa copine Ella préférant la stabilité du kayak de mer.

IMG_4927.jpgIMG_4930.jpg

IMG_5005.jpg

IMG_4907.jpg

Ce qui est sûr c'est qu'on y revienbra...

 

 

 

08:16 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

09/04/2012

C'est mon anniversaire, le jour que je préfère....

Comme chaque année, le mois de janvier ramène sa suite d'anniversaire: Corentin pour commencer (en fait le 16 décembre mais souvent postposer à Janvier pour cause de vacances de Noël), Alix le 20 janvier et Xavier le 25.

Qui dit anniversaire dit fête d'anniversaire et bien entendu, dans ces cas-là, plus on est de fous, plus on rit.

On commence donc par Alix. Rien de bien spécial, on commence par des jeux d'extérieur où tout le monde finit par atterrir dans la piscine, sans doute pour se rafraîchir de tout cet étourdissement.

Anniv 2012 001.jpg    Anniv 2012 003.jpg

On repasse ensuite au trampoline, dans le but de s'essorer évidemment.

Anniv 2012 011.jpg

Et tout finit par la sacro-sainte cérémonie du soufflage de bougies qui vous portera bonheur si vous arrivez à souffler toutes celles-ci dans un seul souffle.

Anniv 2012 017.jpg  Ce qu'Alix a réussi bien entendu donc une bonne année à elle !!!!

Pour les garçons (qui avaient décidé de faire cause commune...), c'est plus délicat...Avec l'âge, la présence des parents dans ce genre d'évènement devient optionnelle, voire même indésirable... La photo ci-après est la seule que nous avons pu "voler", tels des paparazzis, de la "boum".

Anniv 2012 019.jpgSoit, on est tous passés par là....

Heureusement, à tout âge, on sacrifie à la cérémonie du gâteau et donc là, on a pu officiellement prendre quelques photos.

Anniv 2012 020.jpg    Anniv 2012 023.jpg

Et voilà, une année en plus au compteur, ça ne rajeunit pas les vieux... Les vieux?? Quels vieux?? Eehh, nous aussi on a dansé sur la musique de la boum, David Guetta et tout le saint frusquin, on est pas encore has-been.Cool

 

19:44 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/03/2012

Ronaldo n'a qu'à bien se tenir...

Bon, ça n'a rien d'exceptionnel mais ici aussi on joue au foot. J'irai même jusqu'à dire que les gens sont fous de foot...Le moindre match de Premier Ligue, de la Ligua ou de la Bundesliga fait l'objet de projection sur écran géant dans les bars du coin et fait bien sûr la substance des conversations du lendemain.

Comme Xavier et Corentin ne veulent pas être en reste, ils jouent aussi le samedi matin au Club de International School of Tanganyika. Corentin affiche les couleurs du FC Barcelone et Xavier reste fidèles...aux Taifa Stars, l'équipe nationale tanzanienne.

Foot IST 002.jpg        Foot IST 006.jpg

 

 Comme sur tous les terrains du monde, ça court, ça tackle, ça rouspète et ça essaye de pousser le ballon au fond des filets. En images, ça donne:

Foot IST 005.jpg      Foot IST 012.jpg

Pour les amateurs du genre qui se rappelleront les commentaires répétitifs sur la chaleur dans laquelle les joueurs devaient évolués au Mondial au Mexique en 1986, je peux vous dire qu'ici on bat les records..Chapeau les champions !!!!

 

17:19 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/02/2012

Le Cap...iteux.... (suite et fin...)

Tous les connaisseurs vous le diront, on ne peut pas passer par le Cap sans aller se perdre dans ses vignobles et ses immenses domaines viticoles.

Pour nous, la destination était toute trouvée: Franschhoek.

Franschhoek est un village d'Afrique du Sud, situé dans la province du Cap-Occidental à une cinquantaine de kilomètres de la ville du Cap.

 

Au XVIIe siècle, le gouverneur Simon van der Stel avait insisté auprès de la Compagnie des Indes orientales pour que lui soient fournis des experts vignerons et des spécialistes de l'olivier afin de cultiver des terres riches en alluvions. La compagnie accepta sa requête et le 31 décembre 1687, un premier navire transportant des réfugiés huguenots d'origine française quitta la Hollande pour Le Cap. Ces Huguenots s'étaient retrouvés en Hollande suite à la révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV en 1685. La compagnie leur offrait un pécule et une terre à cultiver en Afrique du Sud pour une durée de 5 ans minimum.

 

Au bout d'un voyage de 3 mois pendant lesquels périrent de nombreux passagers, quelque 176 Huguenots débarquèrent au Cap au cours du premier trimestre 1688. Le 20 mars 1688, le Berg China transportant encore de nombreux Huguenots quittait la Hollande pour Le Cap. En tout, près de 277 huguenots s'installèrent dans la colonie néerlandaise.

 

Le gouverneur van der Stel leur avait réservé des terres dans la vallée d'Olifantshoek rapidement rebaptisé Franschhoek (littéralement « le coin des Français » en afrikaans) afin que ces derniers puissent y développer la culture de la vigne.

 

Le pasteur de l'Église huguenote, Pierre Simond, essaya en vain de préserver l'usage de la langue française bravant la politique d'assimilation du gouverneur. Il demanda sans succès en 1689 que le culte puisse être exercé dans cette langue. Une génération plus tard, l'assimilation était réussie et plus aucun francophone ne subsistait dans la colonie.

 

La culture de la vigne se développa à Franschhoek et dans toute la vallée du Drakenstein grâce à l'apport des Huguenots français.

 

Musée aux Huguenots

 

Jusque dans les années 80, le village est entièrement afrikaner, communauté linguistique à laquelle appartiennent les descendants des Huguenots français, et plus exactement peuplé de peuple de langue afrikaans (comprenant les métis). Il ne compte que 3 familles anglophones et un noir[1].

 

En 1992, à la suite de l'amalgation entre la commune blanche de Franschhoek et des townships voisins pour former une nouvelle collectivité comprenant 3 000 coloureds, 500 noirs et 1 200 blancs, la ville devient la première de l'Afrique du Sud située en zone officiellement blanche à se doter d'un maire non blanc, en l'occurrence coloured, suite à la délibération des 12 membres du conseil municipal[2]. En même temps qu'il allait occuper cette fonction, Frank Arendse et son premier adjoint, Arthur McWilliam-Smith, ancien maire blanc de la ville, adhéraient au congrès national africain. Néanmoins, un an plus tard, suite à de nombreuses menaces de mort et insultes, Arendse décide de ne pas solliciter de nouveau mandat et est remplacé par Arthur McWilliam-Smith.

 

À partir des années 90, de nombreuses fermes sont rachetées par des fonds d'investissement et des personnes privées d'origine européenne, notamment anglaise et française. Près de 11 % de la population du village est dorénavant de langue anglaise.

 

De nombreux noms de famille français subsistent dans la région (Du Toit, Marais, Du Plessis, Malan, Malherbe, Joubert). C'est pourquoi la plupart des fermes et domaines viticoles de la vallée portent des noms à consonance française (« Chamonix », « l'Ormarins », « l'Abri », « La Bri »).

 

Il en allait de même pour celui que où nous étions attendu: Haute Cabrière.

 

La visite du chais était impressionante. Durant la dégustation, notre hôtesse a même sabré le champagne dans la plus grande tradition.

 

 

IMG_4837.jpg   IMG_4842.jpg -IMG_4840.jpg

On a goûté du blanc, du rouge, du mousseux, du rosé, du blouge, rousseux, hipss!! et encore et encore.....

On a même vu deux escrocs qui essayaient de filer en douce avec la plus grande bouteille du domaine... IMG_4839.jpg              IMG_4847.jpg         IMG_4844.jpg

On a terminé cette matinée par un repas au restaurant du domaine, entouré des roses magnifiques.... Un véritable enchantement.

IMG_4852.jpg  IMG_4851.jpg   IMG_4855.jpg

  Bien sur au retour, on a mis Bob au volant....Innocent

 

 

12:20 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/01/2012

Cap sur le Cap

Après cette visite des Chutes Victoria, nous avons continué notre périple jusqu'à la pointe méridionale de l'Afrique: le Cap de Bonne Espérance et la ville de Cape Town.

Un des rendez-vous incontournables de cette destination est l'aquarium qui trône sur le Waterfront. C'est toujours un moment d'émerveillement pour les petits et les grands. Cette fois, nous en avons aussi profité pour visiter les jardins botaniques de Kirstenboch. Un véritable enchantement avec un véritable festival de couleurs ou les fleurs rivalisent d'élégance, de beauté et de rareté...

IMG_4668.jpg IMG_4712.jpg IMG_4728.jpg

Une deuxiéme journée fut consacrée à un périple jusqu'au bout du monde....ou au moins jusqu'au point le plus austral de l'Afrique: le Cap de Bonne Espérance. Enfin, c'est ce que tout le monde croit mais....

Le cap de Bonne-Espérance est un promontoire rocheux sur la côte atlantique de l'Afrique du Sud. par 34°21′26″S 18°29′51″E / -34.35722, 18.4975 à l'extrémité de la péninsule du Cap située au sud de la ville du Cap et qui ferme à l'ouest la False Bay (traduction anglaise du terme signifiant « fausse baie » ou Valsbaai en afrikaans).

Le cap de Bonne-Espérance n'est pas le point le plus au sud de l'Afrique ni le point de division entre les océans Atlantique et Indien. Le point le plus méridional est le cap des Aiguilles (Agulhas) à 52 kilomètres plus au sud. Cependant, lorsque l'on suit la côte depuis l'équateur, le cap de Bonne-Espérance marque le point psychologiquement important où on commence à voyager plus vers l'est que vers le sud. Ainsi, contourner le cap en 1488, était le plus grand objectif dans les efforts des Portugais pour établir des relations commerciales directes avec l'Extrême-Orient.

Comme un des grands caps de l'océan Atlantique Sud, le cap de Bonne-Espérance eut et a encore une grande importance pour la navigation.

Soit pour nous, une chouette excursion avec des paysages fantastiques et malgré tout, une impression d'être "au bout du monde"

IMG_4770.jpg IMG_4779.jpg IMG_4801.jpg

Après ces visites touristiques, nous en restait une beaucoup plus chargée de sens: celle de l'île-prison de Robben Island.

Robben Island (en anglais) ou Robbeneiland (en néerlandais) est une île d'Afrique du Sud, située au large du Cap, à 6,9 km à l'ouest de la côte de Bloubergstrand. De forme ovale, Robben Island mesure 3,3 km de long et 1,9 km de large pour une superficie de 5,07 km². L'île est composée de roches métamorphiques précambriennes appartenant au Groupe de Malmesbury. Son nom d'« île aux Phoques » (en afrikaans, Robben signifie « phoques » et Eiland signifie « île ») provient du fait qu'il y a un grand nombre de ces mammifères dans les eaux entourant l'île.

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1999, Robben Island a été utilisée comme prison, léproserie, hôpital psychiatrique et poste militaire de défense. Au XXe siècle, les opposants noirs au régime d'apartheid, condamnés à de longues peines, y furent internés dont notamment trois futurs présidents sud-africains (Nelson Mandela, Kgalema Motlanthe et Jacob Zuma).

La visite en elle-même est quelque peu décevante en ce sens qu'on est constamment "guidé" du ferry dans le bus, du bus dans la prison, de la prison retour dans le bus et retour sur le ferry. Il serait tellement plus agréable de pouvoir se promener à son aise pour s'imprégner de l'atmosphère du lieu. Un point très émouvant, le guide qui vous accompagne est un ancien prisonnier politique. Le nôtre (sur la photo) a passé 10 ans de sa vie entre les murs de Robben Island. Il faut certainement du courage pour revenir sur ces lieux parès y avoir passé 10 longues années.

IMG_4836.jpg

D'autres aventures à Cape Town...au prochain épisode....

 

19:02 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/01/2012

Quelles chutes cette Victoria.....

Profitant des congés d'automne, nous avons été rejoints par Mamy et Grand-Papa pour une nouvelle découverte d'un des joyaux du continent africain, les Chutes Victoria. Avant de passer à notre voyage, un peu de culture.

Les chutes Victoria sont l'une des plus spectaculaires chutes d'eau du monde. Elles sont situées sur le fleuve Zambèze, qui constitue à cet endroit la frontière entre la Zambie, à proximité de la ville de Livingstone, et le Zimbabwe. Le fleuve se jette dans la cataracte sur environ 1 700 mètres de largeur, et une hauteur qui peut atteindre un maximum de 108 mètres. Elles donnent un spectacle particulièrement remarquable, par leur disposition particulière - elles se jettent dans une longue faille du plateau, pour s'échapper par un étroit canyon. Elles peuvent ainsi être vues de face à une distance d'une centaine de mètres seulement.

IMG_4452.jpg          IMG_4460.jpg

 

Bien qu'elles fussent connues des populations locales sous le nom de Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », David Livingstone, l'explorateurécossais qui fut le premier Européen à observer les chutes en 1855, les renomma en l'honneur de la Reine Victoria du Royaume-Uni. La ville zambienne voisine porte le nom de l'explorateur.

C'est donc vers cette véritable merveille de la nature que nous nous sommes envolés. Nous avons d'abord commencé par le côté "Zambie" des chutes. On est alors en amont (au-dessus) de celles-ci et comme nous étions en saison "sèche", nous avons pu traverser une partie du Zambèze et nous baigner dans les piscines naturelles au-dessus des chutes. Attention, bord glissant ...et 100 mètres de chute derrière le bord...Surpris

  DSCF1226.jpg    IMG_4467.jpg

  DSCF1238.jpg   DSCF1256.jpg DSCF1246.jpg

On a aussi bien profité de l'hôtel Zambezi Sun, seul hôtel ayant un accès direct à pied vers le Parc Naturel qui englobe les chutes (ce qui donne droit à des visites surprenantes au bord de la piscine). Grand-Papa et les enfants en ont profité pour découvrir le parc naturel en Segway...IMG_4477.jpg

IMG_4481.jpg

 

La suite....au prochain épisode

 

 

16:19 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2011

Chuttttttt.....

Ben oui quoi..... Cela ne s'appelle pas Lazy Lagoon pour rien....Rappel pour ceux qui ne suivent pas depuis le début, Lazy Lagoon = Lagon paresseux ou plutôt Lagon pour les paresseux... donc on respecte la grasse matinée, la pré-sieste, la sieste, l'après-sieste et le roupillon...

Donc on se réfugie dans ce havre de paix au Nord de Dar, sur la route de Bagamoyo pour recharger les accus le temps d'un week-end. Les bungalows étalés en long ruban sur la plage invitent à tout oublier. Et du balcon, les marins d'eau douce explorent l'horizon.

IMG_4370.jpg                       IMG_4406.jpg

Au programme RIEN, de RIEN de RIEN, c'est bien simple, il n'y a pas de programme. On débarque là-bas, et on se laisse aller. On peut faire de magnifiques grandes balades sur la plage.

IMG_4361.jpg            IMG_4359.jpg

 

 

Mais ces chères petites têtes blondes (et brunes) d'ailleurs ont tôt fait de tirer leur paternel de sa torpeur. Vous avez déjà fait du ski nautique ? Vous en avez déjà fait derrière un âne ? Et bien c'était plus ou moins ça...car imaginez qu'à l'autre bout de la corde, il y avait votre serviteur qui sprintait le 100 m pour que la vitesse permette aux surfeurs d'un jour d'avoir des sensations proches de celles de Hawai (ou plutôt AywailleCool)

IMG_4385.jpg  IMG_4398.jpg  IMG_4395.jpg

Bon j'admets que pour me remettre, j'ai un peu fait ...la sieste...

19:17 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2011

Tatoooo

Avez-vous déjà pensé à ce que vous feriez si un de vos enfants revenait à la maison un jour avec des immenses tatouages qui lui couvriraient une bonne partie du corps????

Pas juste un petit "J'aime Maman" tatoué sur l'épaule ???Rigolant

Non, non, je parle bien de grands dessins censés représenter quelque chose (?mais quoi?) qui couvriraient le dos, un bras, une jambe,...

Et bien voilà ce que ça peut donner

IMG_4353.jpg              IMG_4352.jpg

Et à qui appartiennent ces bras et jambes??? A Alix !!!!!Surpris

IMG_4351.jpg

Mais rassurez-vous ...Il ne s'agit que de tatouages de Zanzibar fait au henné. C'est la tante de Muna (ceux qui sont déjà venus à la maison de Dar se souviendront de notre charmante aide ménagère) qui est spécialisée dans cette exercice. Après 4 heures de travail, voilà le résultat. Et après seulement 10 jours, le tout a disparu...Pas mal....

 

 

 

08:53 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

12/09/2011

Pour aller plus haut....aller plus hauuuuauauat....

Enfin un nouvel article sur le blog, vous dites-vous ..... Et oui, c'est vrai qu'avec la fin de l'année et le retour en Belgique pour l'été, votre serviteur a un peu laissé tomber ses lecteurs....mais il va se rattrapper.....

On commence par un petite remise en jambe.......Blongggg.....Blongggg..... Blonggggg.... vous ne voyez pas ???

Et bien, c'est tout simplement du trampoline qui décore notre jardin depuis le mois de mai que je vais vous parler. C'est en fait le cadeau que le lapin...euh la poule ....euh non les cloches de Pâques ont amené en Tanzanie.

Depuis, c'est quasi tous les jours une série de bonds et de sauts dès le matin.

SAM_0130.JPG              SAM_0131.JPG

Quand cela ne devient pas un dance-floor endiablé

SAM_0133.JPG              SAM_0134.JPG

Ou une arène de catch

SAM_0135.JPG

20:38 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

26/04/2011

Retour à Zanzibar

On avait presqu'oublié combien cette île était charmante par son côté "hors du temps", et ce côté "hakuna matata" que l'on retrouve partout...

Toujours est-il que nous avons décidé de braver la saison des pluies et d'aller passer le week-end sur l'île de Zanzibar.

Au menu, départ le jeudi soir et première étape à Stone Town avec une première nuit passée à l'hôtel Mtoni Marine, idéal pour tous ceux qui veulent profiter d'une situation proche de la ville tout en pouvant se relaxer dans des jardins tropicaux et se délasser dans la piscine qui surplombe l'Océan....Cool

Vendredi matin, (re)-découverte de Stone Town avec les jardins de Forhodani, le vieux Fort, le bric-à-brac du magasin de Zanzibar Gallery (mais on en ressort toujours avec quelque chose), puis départ sur notre lieu de villégiature :  The Residence

DSC04299.JPG       DSC04272.JPG

Kezako ??? The Residence est le nom d'un nouveau complexe hotelier qui vient d'ouvrir à la pointe Sud de l'île, près de la baie aux dauphins de Kizimkazi. Alors en temps normal, ce 5 étoiles ++ va certainement plutôt accueillir des milliardaires et autres stars de cinéma mais comme actuellement ils font des tarifs très intéressants pour les résidents Tanzaniens, on a décidé de se prendre pour des VIP le temps d'un week-end.

Tout commence par la villa 2 chambres avec majordome s'il-vous-plaît et sa piscine privée...

DSC04310.JPG     DSC04283.JPG

Le reste du domaine est à l'avenant, de la plage (où se promène l'Ane Culotte, voir photo - la première hein pas la deuxième) avec sa jetée vers les flots turquoises à la piscine qui se termine par un mur de verre qui permet d'observer d'étranges poissons au restaurant et autres salle de sport.

DSC04301.JPG    DSC04278.JPG

DSC04284.JPG   DSC04288.JPG

Malheureusement, même les meilleures choses ont une fin...et il faut bien repartir vers la réalité.. mais c'est promis, si vous venez nous voir à Dar, on vous emmènera faire un tour à "The Residence"

DSC04312.JPG

 

  

20:00 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/04/2011

Bananana..bananana..banana split

Comme le disait Lio, c'est un amour de dessert...

Et nous on est paré point de vue dessert:

DSC04247.JPGDSC04248.JPG

Et oui, pendant que certains font pousser des fraises dans leur jardin, nous on est passé ...aux bananes...

C'est ça aussi l'Afrique ;-)

 

 

19:58 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/03/2011

Sadeekaa (avec l'accent)

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas des aventures sur le sol africain de notre famille dont je vais vous parler mais de notre périple un peu plus à l'Est, au pays des éléphants transporteurs de troncs d'arbre, des temples bigarrés, dorés et chamarrés, dans l'ancien royaume du Siam, bref la Thaïlande.

Profitant de la semaine de congé octroyée aux enfants, nous avons bouclé nos valises, direction Bangkok et Phuket.

250px-LocationThailand.svg[1].png

 

 

 

 

La première partie du programme, à Phuket était un mélange de farniente et de découvertes.

Farniente sur la plage ou dans le magnifique complexe Laguna Phuket où nous résidions, avec le temps fort de la journée que représentait la baignade des bébés éléphants dans la mer, pour le plus grand bonheur des enfants (et des parents)

 DSC04186.JPGDSC04182.JPG

 

 

 

 

 

 

DSC04193.JPG

DSC04191.JPGDSC04189.JPG

 

 

 

 

 

Fameux budget bananes pour nourrir l'animal.....

Découverte avec des visites sur la presqu'île de Phuket: Phuket Town, ses temples et ses anciens quartiers coloniaux (attention la circulation) et surtout le Village Thai avec ses démonstrations de danses et rites traditionnels.

 

 DSC04198.JPGDSC04200.JPGDSC04202.JPG

 

 

 

 

 

 DSC04204.JPG

 

 

 

 

C'est aussi la ferme aux papillons, endroit féérique où l'on évolue entouré de milliers de paires d'ailes colorées

DSC04195.JPG

19:10 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/03/2011

au bal, au bal masqué, ohé, ohé

Dans la plus pure tradition, les enfants de l'école française se sont prêtés à un défilé carnavalesque.

Le thème: "Plus tard je serai...".

On a donc vu Alix se déguiser en marmiton, ustensiles à la main et coiffe sur la tête. C'est vrai que lorsque sa maman cuisine, Alix n'est jamais très loin, mais on ne sait pas si c'est pour aider ou pour goûter.           DSC04172.JPG        DSC04178.JPG             DSC04177.JPG              

Corentin, suivant sa passion du moment, se voit bien en Mike Jordan...y'a des centimètres à prendre....

DSC04173.JPGDSC04176.JPG

 

 

 

 

 

 

Pas de déguisement pour Xavier qui est GRAND maintenant et qui ne prend plus part à ces jeux de petits....

Et oui, ça pousse !!!! 

07:35 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2011

I'm dreaming of a white Christmas...

On ne le dira jamais assez, Noël sous la neige ça reste quand même magique...

Rien de tout cela à Dar où on fête (un peu comme en Floride), Noël avec 30°C et des en fleurs en guise de sapins et autres guirlandes.

Tout ça n'empêche pas la tradition de se perpétuer et bien sûr Père Noël vient visiter les enfants sages et leur déposer un cadeau au pied du sapin. Cette année, il avait fixé rendez-vous à tous chez Massimo et Laurence. Pour s'échauffer un peu, les enfants ont eu droit à un jeu de piste qui les a amenés à découvrir les mots magiques pour appeler Père Noël.

DSC04025.JPGDSC04023.JPG

 

 

 

 

 

 

 DSC04029.JPGDSC04026.JPG

 

 

 

 

 

Bien entendu, quelques minutes après, le bonhomme à la barbe blanche a fait son apparition avec sa hotte chargée de cadeaux. Après les habituels : "Est-ce que tu as été sage ? Est-ce que tu as bien travaillé à l'école?", il a remis à chacun un cadeau accueilli avec les yeux pétillants.

DSC04034.JPGDSC04037.JPGDSC04032.JPG

 

 

 

 

 

Pour fêter cela, tout le monde a pu apprécier un merveilleux repas sous les étoiles de Dar-es-Salaam

DSC04022.JPG

DSC04043.JPGDSC04039.JPG

 

 

 

 

 

Bon retour au Pôle Nord Père Noël et à l'année prochaine...

13:01 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2011

On continue dans le "typique"....

Toujours dans l'idée de vous faire partager un peu notre quotidien, vous allez voir ci-après le deuxième set de photos de petits moments de la vie de tous les jours...qui nous font bien sourire....

D'abord le ferry qui permet de traverser l'entrée du Port de Dar-es-salaam pour accéder à South Beach. En effet, la ville de Dar est limitée au Sud par le bras de mer qui rentre dans les terres et qui a créé le port de Dar-es-Salaam (dont la traduction est...Port de la paix). Si on veut accéder au Sud et à ses plages magnifiques, il faut soit contourner ce bras de mer (+/- 2h de route) soit prendre le ferry. La situation s'est grandement améliorée avec la mise en service d'un nouveau ferry en 2009 mais on connait encore des amis qui enfilent leur gilet de suavetage dans la voiture quand ils montent sur le ferry. Le plus impressionant reste la marée humaine qui s'engouffre sur le bateau une fois l'embarquement de la quarantaine de véhicules terminé.

DSC04009.JPG                                                  DSC04010.JPG

De toute façon, il vaut mieux espérer ne pas avoir besoin des secours....

DSC03728.JPG

 

Pour la fine bouche, on termine avec un panneau qui n'a pas besoin de traduction:

 IMG00041-20101125-0812.jpg

Notez quand même la traduction en kiswahili de "pourboire" (tips) : bakshishi..... Cool

 

 

  

 

 

13:01 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

16/01/2011

Moi j'm'en f....j'ai 10 ans...j'fais....

Et oui, le 16 décembre dernier c'était au tour de Corentin de souffler ses 10 bougies.

Pour l'occasion, Corentin avait décidé d'inviter ses copains (-ines) à Waterworld (un espèce d'Aqualibi mais à la sauce tanzanienne). Donc au programme, des glissades dans des toboggans avec des grands "splash" à l'arrivée.

DSC04053.JPG

DSC04045.JPG

Après avoir usé le fond des toboggans, il était temps de se rassembler autour du gâteau pour souffler les bougies.    

 

DSC04058.JPGDSC04060.JPG

 

 DSC04057.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui fut fait en deux temps trois mouvements (avec l'aide du vent ausssi!!!!)

DSC04064.JPGDSC04063.JPG

 

 

 

 

 

Bon anniversaire Corentin !!!!

08:47 Écrit par Pascal Lesoinne | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |